Vivre ou exister : que choisissez-vous ?

Oscar Wilde disait « Vivre est la chose la plus rare du monde, la plupart des gens ne font qu’exister ». Mais alors quelle est la différence entre les deux ? Et vous, où vous situez-vous ? Comment faire pour (ré)apprendre à vivre ?

Vivre ou exister : quelle différence ?

Cela peut paraitre évident mais nous existons tous par les simples faits de respirer, manger, boire, naître et mourir. Nous passons tous par ces étapes de vie, parfois même sans en avoir conscience.

Vivre nous demande plus d’efforts, et surtout de bien se connaître. Vivre ou encore nous pourrions dire « se sentir vivant », c’est vibrer, crier, pleurer, danser, jouer, et surtout être en accord avec soi-même, être aligné : FAIRE CE QUE NOUS AVONS ENVIE DE FAIRE.

Vivre est donc très subjectif, très personnel alors qu’exister est plus commun, nous le faisons tous. Exister, ce n’est ni aimer ou détester, c’est presque ne pas se poser la question. C’est aussi être coupé de ces sens, qui nous relient à la nature et à notre environnement, nos relations.

Alors comment faire pour vivre ?

Avant même toute action, vouloir vivre demande un temps d’introspection, qui peut être plus ou moins long en fonction de chacun. Il s’agit de se demander :

– Quels sont vos rêves, vos envies ?

– Qu’est ce qui vous a procuré du plaisir tout au long de votre vie ?

– Quels sont vos plaisirs simples ou vos plaisirs intenses.

– Qu’aimeriez-vous-vous faire et réaliser cette semaine ? Cette année ? Dans 10 ans ?

– Qu’est ce qui vous anime au quotidien ? Quels sont vos loisirs et vos passions ? Qu’attendez-vous toute la semaine ? Toute l’année ?

– Il y a-t-il des choses que vous vous interdisez de faire et pourquoi ?

Mises en oeuvre, toutes les réponses à ces questions vont vous procurer des émotions de joie, de plaisir, d’enthousiasme. Qu’il s’agisse d’y réfléchir en mode projet pour certains, ou encore de les mettre en place, tous ces éléments vous permettront de vous sentir vivant. Ne pas hésiter à reproduire sans modération vos petits plaisirs !

Il est important également de vous demander comment vous vous positionnez dans vos relations, et surtout si vous vous affirmez. Il est important de dire « Non » quand vous pensez « non », de donner vos points de vue sincèrement, de ne pas vous excusez des que vous bouger le petit doigt. Pourquoi est-ce important pour se sentir vivant ? Tout simplement parce que vous serez pleinement vous-même, vous aurez la satisfaction d’avoir répondu à vos besoins, de vous êtes pris en compte. Lorsque nous agissons en fonction du regard et des attentes des autres, c’est comme si nous n’étions plus nous-même, nous pensons à travers les autres, et agissons de la façon dont l’autre le souhaite (que l’on croit…). Quoi de plus mortel que de ne pas se respecter ? 😉

Toutes ces questions ont leur lot de manifestations mentales, émotionnelles et corporelles : et c’est bien ces manifestations qui vont aider à vous sentir vivant, même si elles ne sont pas confortables, comme ça peut souvent être le cas lorsque nous sommes en colère ou stressés par exemple.

Petit cas pratique, pensez à la dernière fois que vous avez vécu une situation plaisante (une soirée avec des amis par exemple, un week-end en amoureux, reçu une bonne nouvelle…), ou une situation inconfortable (stress, peur, colère…). Demandez-vous maintenant :

– quelle était l’émotion présente (joie, surprise, mélancolie…) ?

– comment avez-vous ressenti ces manifestations d’émotion dans votre corps (cœur qui palpite, énergie dans tous le corps, sourire, boule au ventre…) ?

– quelles étaient vos pensées à cet instant ? Que vous êtes-vous dit ?

C’est bon ? Vous avez pu tout noter ? Super ! Ça commence par la, se sentir vivant… 😉

Vivre, c’est être connecté à soi

Nous l’avons vu, pour commencer à vivre, il faut déjà bien se connaître, travailler sa confiance en soi (article à ce sujet : https://cassandra-troncale.fr/2020/01/04/la-confiance-en-soi-mythe-ou-realite/) pour identifier ce qui nous fait plaisir, ainsi que nos objectifs de vie, ainsi que comprendre le langage de nos émotions (Article : https://cassandra-troncale.fr/2020/05/10/comment-vos-emotions-peuvent-vous-aider-a-mieux-vous-connaitre/). Il faut également être connecté à son corps, qui nous envoie des messages tous les jours de ce qu’il ressent lorsque nous vivons des situations particulières. Lorsque nous avons conscience des sensations agréables que nous procurent certains évènements, je vous conseille vivement d’effectuer des ancrages afin de reproduire ces sensations à chaque fois que vous en avez envie.

… et à son environnement

Nous avons tendance à vivre dans le passé, ou bien dans le futur. Mais comment se sentir vivant si nous vivons dans une époque qui n’existe plus ou qui n’existe pas encore, et donc ne sommes pas connectés à l’instant présent. Nous sommes dotés de cinq fabuleux sens qui nous permettent de nous relier à l’environnement qui nous entoure en temps réel : la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat, et le goût. A chaque fois que vous vous connectez à vos sens, vous avez juste à être disponible pour être conscient de la vie autour de vous. Pas dans le passé, pas dans le futur, non là tout de suite maintenant… Et ça aussi c’est se sentir vivant.

Alors oui, le passé fait partie de vous, et il est important d’anticiper le futur et de faire des projets, mais c’est bel et bien dans l’instant présent que vous vous sentirez le plus vivant, le plus présent, le plus serein.

Reprendre le contrôle de sa vie, et apprendre à lâcher-prise

Plus facile à dire qu’à faire, mais pourtant le secret réside dans ce dosage subtile entre contrôle et lâcher-prise.

Quand je dis contrôle, il s’agit de poser des actes pour être aligné avec vous-même, avec vos envies et ce qui vous procure du plaisir, c’est ce que nous avons vu ci-dessus. Il s’agit de prendre en main votre bonheur, et oui prendre des risques ! Car prendre des risques permet également de se sentir vivant, cela permet de sortir de sa zone de confort, de faire des erreurs et de progresser, et donc d’avancer sur le chemin de l’épanouissement.

Et quand je dis lâcher-prise, c’est aussi apprendre à ne rien faire, à ne pas juger (souvent négativement), à être simplement à l’écoute de soi, de l’autre, de son environnement. Le lâcher-prise revient au fait de ne plus chercher à tout analyser, réfléchir, penser… C’est prendre la vie comme elle se présente à vous sur le moment, et s’en saisir avec ces cinq sens. Et surtout, et ce cas est très présent dans le cadre de se sentir vivant, il s’agit aussi de passer la barrière de la peur…

Des exemples pour se sentir vivant :

– Identifier ses rêves et mettre en place un plan d’action pour y arriver.

– Faire des sports ou des loisirs à sensations fortes.

– Prévoir une soirée ou n week-end avec des amis, et mettre des alarmes sur son téléphone pour se rappeler de profiter de l’instant présent, et ainsi décupler le plaisir.

– Faire une balade en nature, observer les couleurs, écouter le son des oiseaux, sentir l’odeur de là forêt et toucher l’herbe pour en sentir la texture.

– Écouter sa musique préférée, et danser !

– Se prévoir un dîner dans son restaurant préféré, ou apprécier une crème au chocolat sans culpabiliser s’il vous plaît !

– Faire une balade à cheval, et partir au galop en profitant des sensations et en regardant le paysage défiler. Se sentir en pleine harmonie avec le cheval et la nature.

– Aller dans un SPA, dans le jacuzzi puis dans le puit d’eau froide !

– Sauter dans les flaques et se rouler dans l’herbe.

– Faire du sport, ressentir toutes les zones du corps qui travaillent.

La sophrologie et l’hypnose au service de votre envie de vivre

Si vous souhaitez (ré)apprendre à vivre, n’hésitez pas à vous tourner vers la sophrologie qui vous aidera à vous reconnecter à toutes ces sensations corporelles, émotionnelles et mentales qui vous permettront de vous sentir vivant, ainsi qu’a faciliter votre lâcher-prise.

L’hypnose sera un outil puissant pour vous défaire de vos peurs conscientes ou inconscientes, et vous redonner l’élan de motivation qu’il vous manque.

Pour plus d’informations sur ces deux techniques, n’hésitez pas à me contacter par mail ou par téléphone !

Cassandra Troncale, coach et thérapeute sur Tours (37)

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :