Vous êtes le maître de la situation !

Oui le contexte est difficile, les morales sont au plus bas, mais si on décidait de voir la vie autrement ? Oui je sais nous vivons une situation de crise actuellement (en encore nous pourrions en discuter 😉 ) mais non, nous ne sommes pas obligé de voir tout en noir, non nous ne sommes pas obligé de nous conformer à un état d’esprit défaitiste sur le monde.

Nous pouvons choisir de consacrer notre énergie aux opportunités plutôt qu’aux risques. Moi c’est ce que j’ai décidé de faire pendant le mois de janvier et j’en suis beaucoup heureuse aujourd’hui. Ce n’est pas le contexte qui a changé mais la perception que j’ai décidé de porter sur celui-ci.

Je vous partage les clés de mon évolution d’état d’esprit juste ici !

Face of beautiful woman with double exposure of network interface. Concept of artificial intelligence and machine learning. Toned image

Entourez-vous de personnes positives (ça marche aussi sur les réseaux)

Vous avez sans doute déjà entendu cette théorie de Jim Hohn, « nous sommes la moyenne des cinq personnes que nous fréquentons le plus ». Vous vous entourez de personnes avec un état d’esprit pessimiste, vous adopterez un état d’esprit pessimiste. Vous avez une personne qui se plaint beaucoup, vous allez sans doute en faire de même… L’idée n’est bien sûr pas de blâmer, réprimander ou de juger ces personnes. Chacun possède ses raisons et à décidé de manière consciente ou inconsciente de sa façon de vivre les situations. Mais est-ce la vôtre ou est-ce celle que vous voulez choisir ? Si ces personnes vous semblent malheureuses, souhaitez-vous être aussi malheureux qu’elles ? Si ces personnes renvoient une image de quelqu’un d’abattu, souhaitez-vous également renvoyer cette image à vos proches ? A vous de choisir… 😉

A l’inverse, observer les personnes qui vous semblent plus optimistes, joyeuses, détendues, dans l’action… et fréquentez-les, discutez avec elles, observez comment elles analysent le monde qui les entoure… Vous comprendrez ainsi beaucoup mieux leur état d’esprit et les comportements qui les amènent à être positives et adoptez les ! Même si cela ne vous semble pas naturel au début ce n’est pas grave, le cerveau ne fait pas la différence entre ce qui est vrai ou ce qui est faux. Il fait ce qu’on lui dit de faire, il ressent ce qu’on l’invite à visualiser et ces comportements et façons de penser deviendront une habitude, et à votre tour vous rayonnerez ! Et par effet de contagion, vous serez contaminé par leurs ondes positives !

Et bien sûr cela marche aussi sur les réseaux sociaux et surtout en ce moment. Vous ouvrez Facebook ou Instagram et c’est le flot de transmission d’articles plein de mauvaises nouvelles (souvent des fakes en plus) et de partage de réflexion sur la vie pas très optimistes, voire complètement tristes ou plein de colère. J’ai une astuce à vous partager, vous avez maintenant un bouton sur les profils Facebook qui vous permet de « Mettre à distance » les publications de certains profils. Ainsi, pas besoin de supprimer vos proches de vos amis Facebook, simplement de choisir de ne pas subir la négativité. Et à l’inverse, focalisez votre attention sur les personnes qui gardent la pêche, partage de l’humour et des good vibes. Et c’est promis, vu le temps que l’on passe sur les réseaux sociaux, vous ne vous en sentirez que mieux au fil de la journée.

Regardez des vidéos inspirantes, écoutez des podcasts qui vous donnent un nouveau souffle

Pour ma part, je m’y suis droguée en Janvier, et ça a changé ma vie.

Dans la même idée que la précédente, il s’agit de faire le choix des informations que l’on veut recevoir et capter par le biais des médias. Et là aussi, il s’agit d’un choix. Beaucoup de personnes se plaignent de la qualité des informations sur les journaux télévisés, mais pourtant ce sont bien elles qui appuient sur les boutons de leur télécommande.

Alors comme je vous le disais, en janvier j’ai fait le choix d’orienter ma curiosité d’informations sur regarder des vidéos inspirantes de personnes proactives et pleines de bonnes énergies, des documentaires sur les personnes de ce monde qui avaient résisté aux temps de crise et à la négativité. J’écoute tous les matins des podcasts de motivation et d’inspiration, et le soir je regarde des conférences sur des sujets de neurosciences ou sur la physique quantique par exemple.

Internet regorge de pépites ! Alors qu’il s’agisse de documentaires sur Nelson Mandela, Martin Luther King, ou des vidéos de Tony Robbins, Idriss Aberkane, David Laroche ou d’Oprah… Vous avez l’embarras du choix sur Youtube et Spotify et je vous promets qu’ils vont vous donner envie de gravir des montagnes !

Acceptez de faire partie d’une minorité, et résistez !

J’ai eu la chance de manger avec un ami cette semaine avec qui nous avons passé deux heures à refaire le monde simplement sur les merveilles dont nous faisait profiter la vie et sur les opportunités qu’elle nous offrait chaque jour.

Nous avons cependant fait un triste constat : la vie nous challenge aujourd’hui et nous oblige pour beaucoup à sortir de notre zone de confort, faire face à nos peurs, restez forts dans nos relations, trouver des nouvelles ressources, innover, rentrer en introspection sur soi et trouver des nouveaux défis. Bien sûr ce ne sont pas ces raisons qui sont tristes, au contraire ! C’est plutôt qu’il est difficile pour beaucoup d’y faire face, et que beaucoup subissent la situation. Et quand nous passons en mode « victime », nous sommes généralement habités de beaucoup de rancoeur, de colère, de peur ou encore de frustration.

Alors nous avons fait le constat que suite aux raisons évoquées précédemment, les personnes qui résistent à la peur, aux opinions collectives défaitistes et à la résignation font partie d’une minorité, et peuvent passer pour des illuminées. Alors résistez ! Non vous n’êtes pas déconnecté, non vous ne vivez pas dans le monde des bisounours. Vous avez juste fait le choix de la manière dont vous souhaitez vivre cette situation et de l’utiliser pour évoluer, parce que c’est ça qui compte tout de même.

Attention cependant, mon propos n’est pas de condamner les personnes qui vivraient cette situation difficilement, bien sûr je le comprends. Je vous encourage simplement à modifier votre regard pour plus de confort au quotidien car je me répéterai toujours : quand nous ne pouvons pas agir sur une situation, nous pouvons agir sur notre manière de la vivre, et c’est à portée de tous…

Projetez-vous sur « l’après Covid-19 »

Je me suis posée une question il y a quelques semaines et elle m’a été percutante ! Qu’ai-je envie de raconter à mes enfants quand ils me demanderont comment j’ai vécu la période ?

Quand ils me demanderont « Et toi Maman, comment as-tu vécu cette situation ? Qu’est-ce que tu as fait pendant cette période ? ». Je veux leur montrer l’exemple, les inspirer et leur montrer comment j’ai pu contribuer à apporter un peu de légèreté pendant cette période, comment je l’ai relativisée pour mieux l’utiliser dans ma vie personnelle et professionnelle. Je veux voir des étoiles dans leurs yeux et leur donner l’envie d’être à leur tour armés sur le choix de vivre une situation difficile et leur montrer que c’est possible d’y faire face sans céder à la peur et sans renoncer à la joie.

Challengez-vous et surtout, n’abandonnez pas vos rêves !

Même si certaines périodes peuvent paraître propices à l’abandon de ses projets et de ses rêves il n’en ai rien. Et justement, si vous avez vraiment un rêve qui vous colle à la peau il survivra aux pires crises. Et si c’était justement le moment de réfléchir à concrétiser vos rêves par la suite, a vous challenger et mettre en place des actes et des défis personnels pour avancer à petits pas vers vos plus grandes aspirations.

Prenez le temps de réaliser un tableau de visualisation, de réfléchir aux opportunités que vous offre la vie en ce moment, ou bien de la manière de créer ces opportunités. Quel plan d’action pouvez-vous mettre en place à partir de maintenant pour commencer le chapitre de votre nouvelle vie ?

Alors je sais que tout ce que je vous écris est difficile, mais sachez une chose : tout ce qui est difficile est une formidable opportunité, parce que si c’est difficile c’est que c’est possible ! Alors si c’est possible, c’est que VOUS pouvez le faire, c’est que VOUS avez le choix de le faire… Mais c’est aussi que c’est à VOUS DE CHOISIR ce que vous voulez faire de votre vie…

Cassandra Troncale, Coach et thérapeute sur Tours (37)

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :